Macarons chocolat et tags !

Publié le par LOLITA

 

Chocolats et Tests, bref une journée « fille »
 
 

macron-long-copie-1.jpg

 
Mon amie Anne-Aurélie m’a tagguée. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit de jeu transmis entre bloggueurs pour apprendre à mieux se connaitre.Le but ici est d’écrire sept secrets avouables sur soi et de passer le relais à sept autres bloggueurs qui écriront tout cela à leur tour. J’ai trouvé l’idée marrante d’autant qu’étant une bloggueuse culinaire je me devais d’agrémenter ce petit jeu ‘à ma sauce’.
 
J’ai donc décidé de me lancer dans un micro défi pour moi : mes secrets culinaires quasi inavouables…
 
 
1.        Je suis née en Normandie et avec mes cheveux blonds, j’y suis plutôt bien accueillie et pourtant... pourtant je n’aime pas le roi des fromages autrement dit le camembert…
A l’inverse, j'aime beaucoup la crème fraîche à laquelle j'ai été initiée assez tardivement, vers 14 ans par la dite Anne Aurélie et sa maman avec leurs fameux blinis si délicieux..Depuis je ne l’ai malheureusement plus quittée…
 
2.        Chez moi la satiété est relativement longue à arriver. Au point que mon plus long repas a duré…12 heures. Bon il s’agissait d’un mariage, celui de mon frère Jean Yves (qui partage avec moi une extrême gourmandise..) Nous avons dû manger un certain nombre de plats polonais et français qui se sont suivis les uns après les autres tous les ¾ d’heures…le but étant de faire connaitre aux deux familles leurs traditions respectives. Mon secret (encore plus inavouable) : j’ai terminé les assiettes de ma sœur et je suis allée rechercher en cuisine de la soupe à la betterave sur le coup de 2 heures de matin !
 
3.        J’aime les huîtres depuis peu. Mais maintenant, c’est devenu le moyen de me faire fondre… un vin blanc et je craque ! Ceux qui le savent ont malheureusement un grand pouvoir sur moi....
 
4.        Je n’ai JAMAIS mangé de caviar, à mon grand regret. Alors qu’à mon mariage il y en avait plein mais la mariée a tendance à ne pas pouvoir approcher le buffet !
 
5.        J’apprends à aimer les soupes. Au départ  j’étais réticente et c’est avec ma recette de soupe de topinambours aux cèpes caramélisés que j'ai commencé à m'amuser avec. Maintenant c’est soupe gourmande deux fois par semaine !
 
6.        Mon gloubi-boulga à moi : humhum… de la semoule très fine, cuite au lait avec dedans du beure et du gruyère râpé. Et  parfois une pointe de ketchup. Si si, j’assume mon vice. OU alors du Nutella. Mais ça, j'ai vraiment arrêté.
 
7.        Enfin pour fuir les palets délicats, j’aime les abats ! Foies de volaille, rognons de porc, foies de bœuf et têtes de veau. L’ultime plaisir : la langue de bœuf  de ma maman !!! Et même les oreilles de cochon rissolées à la portugaise !
 
 
A mon tour de tagguer ! Et je me propose de tagguer Marie-Catherine, du blog un ptit coin ed Picardie, Céline de Ficel (bon c'est pas de la cuisine mais bon !!!), Paola de ma Toscane et Marie-Laure délicieuse écrivain culinaire d'Odélices et Autres délices...


               Puisqu'Anno partage la vedette de ce post avec moi, je m’en vais vous compter notre projet du moment. Mon amie partant s’installer à Dublin à la fin du mois de Juillet (heureuse pour elle mais malheureuse pour moi de la voir s’éloigner !!) elle a décidé d’organiser une fête dans la maison de campagne de ses parents ce qui me semble être une excellente occasion de faire la fête tous ensemble.
Nous avons dans l’idée de faire un méga gros gâteau qui viendrait ponctuer le somptueux buffet que nous allons réaliser. Pour cela nous avions prévu un week-end pâtisserie décomposé en deux parties : nougatine au chocolat et brownies d’une part et macarons au chocolat d’autre part. Notre idée est d’arriver à faire un assemblage multiple de préparations chocolatées nombreuses et variées.
 
                Le problème du chocolat c’est qu’en le cuisinant, on y goute forcément !
 
Et vu ce que j’ai ‘gouté’ ce week end là, je comprends mieux ma douleur au foie du dimanche soir…La recette suivante est un concentré de celle de Lorette (du blog à la table de L..), mixée avec la version d’Anno et reprise par moi selon mon expérience et mes propres difficultés.. merci à toutes les deux ! Et Nano, à quand notre prochaine journée ‘filles au chocolat’ ?

 
Macarons au chocolat
 
macaron2.jpgIngrédients
 
Pour 100/120 coques soit environ 50 petits macarons (mais ca part si vite !)
 
150 g de sucre glace
150 g de sucre + 35 g de sucre à part
150 g de poudre d'amande
50 gr de cacao van houten
60 g + 60g de blanc d'oeufs
50 g d'eau
 
 
La ganache
Faire bouillir, 2/3 de pot environ crème fraîche liquide. Quand ça boue, retirer du feu, ajoutez du chocolat morceau par morceau en remuant et 50g environ de beurre demi sel. Placer au frigo quelques heures.
 
La base amande chocolat :
- Obligatoire : Tamiser les poudres (amandes + sucre glace). Le truc pour la poudre d’amande : y aller à la maryse et puis allez, hop carrément à la main !
- Mélanger 60 g de blancs d'œufs non montés aux poudres tamisées
 
La meringue italienne :
- Monter 60g de blancs d'œufs au batteur électrique. Quand ils sont bien fermes, on ajoute les 35g de sucre en poudre pesés à part.
- Cuire à 110° (et voila les étrennes pour mon thermomètre tout neuf) 150 g de sucre avec les 50 g d'eau sans remuer (je mets en gras parce que j'avais lu remuer moi).
- Verser en un mince filet sur les blancs montés à petite vitesse. Continuer de fouetter jusqu'à complet refroidissement.

Mélange :
-  Intégrer les poudres à la meringue italienne délicatement avec la maryse. Les blancs doivent tomber le moins possible.
 
Montage, attente et cuisson
- Remplir une poche équipée d'une douille de 1 cm et dresser sur une plaque à pâtisserie recouverte d'un papier sulfurisé. Pour les autres coques, préparer des fournées sur du papier sulfurisé à côté.
-  Laisser ‘croûter’ quelques heures à t° ambiante (un épisode de Grey’s Anatomy nous a amplement suffit !)
-  Cuire 12 minutes à 140° chaque plaque et pas une minute de plus !

Assemblage
-  Décoller une fois refroidi avec un couteau délicatement.
 - Assembler les macarons 2 par 2 avec de la ganache au centre : attention à bien doser pour qu’elle ne coule pas.
- Mettre au frais 24 h dans une boite fermée. Sortir du frigo quelques minutes avant de déguster.
 
 
Le résultat, si vous respectez exactement le programme est véritablement stupéfiant tant il est bon et même aussi bon que certains de ‘nos’ pâtissiers parisiens reconnus. Seul soucis, une fois réussis les macarons chocolat on a qu’une hâte, essayer de faire d’autres types de macarons. Mon homme a déjà réclamé pistache, rose, framboise… pfff quel programme ! et le boulot dans tout ça ?

Publié dans douceurs sucrées...

Commenter cet article

Julien 16/07/2007 17:19

C'est vrai, ca! et le boulot dans tout ca?
;-)

mimosa 12/07/2007 15:23

la semoule au lait avec du beurre et du gruyère, voilà qui est bien gourmand!!! je la fais toujours au chocolat et sans beurre, va falloir que je découvre ta version!

lorette 07/07/2007 16:42

Bravo pour les macarons et merci pour le clin d'oeil !

FiCel 06/07/2007 11:05

Christine,
Le problème de ton blog, c'est qu'il donne tellement l'eau à la bouche que je suis déçue de ma cuisine après ça !!!
C'est pas possible, il faut que tu arrêtes cette torture visuelle !!

...
Ou alors, il faudrait trouver un moyen de goûter les images...!
Bises !!

Célo

Paola 06/07/2007 09:40

Waouuu super bons ces petits macarons ! Le chocolat, j'adore...
Merci d'avoir pensé à moi Lolita, mais j'ai déjà participé au jeu des vérités il y a quelques mois.
Bises et bonne journée.